Un expert du solaire à votre écoute ? 03 59 26 06 05

Aux informations, sur les réseaux sociaux et dans toutes les conversations, un même constat de la part de la population : “Tout augmente…” et malheureusement, ce n’est pas l’évolution constante du prix de l’électricité pour les particuliers en France qui risque de donner tort aux consommateurs inquiets. Milliot Green vous dit tout sur le prix de l’électricité et ce à quoi il faut s’attendre d’ici 2030.

Qui décide du prix de l’électricité et pourquoi ?

Le prix de l’électricité peut être à l’étude au maximum deux fois par an. Ce sont les ministres de l’Économie et de l’Énergie qui déterminent le prix du kWh d’électricité en acceptant, ou non, une proposition de la CRE.

La Commission de Régulation de l’Énergie a pour rôle de s’assurer de la bonne tenue des marchés à la fois du gaz naturel et de l’électricité. Concernant l’électricité, la commission fixe le prix du kWh en tenant compte du prix de la production, du coût résultant de l’exploitation et de l’entretien du parc thermique et nucléaire, et des coûts du transport et de la distribution du courant.

Il faut savoir que chaque année, c’est plus de 4 milliards d’euros qui sont dépensés afin de rénover et développer les centrales nucléaires françaises.

De plus, ces hausses du tarif de l’électricité sont souvent en lien avec l’augmentation de la Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE) qui finance entre autres le développement des énergies renouvelables.

hausse électricité

Les dernières hausses tarifaires de l’électricité

Depuis les années 2000, le prix du kWh a considérablement augmenté. En juin 2019, le tarif du kWh d’éléctricité a connu une hausse de +5,9%, et le 1er août, il a pris +1,3%. En 2020, ce même tarif a pris +2,4% en février, puis +1,55% en août.

Enfin, le premier août 2021, les tarifs réglementés de vente de l’énergie ont encore augmenté : +0,48% pour les tarifs bleus particuliers, et +0,38% pour les tarifs bleus professionnels. Conséquence de la crise sanitaire, de la généralisation du télétravail et de l’entretien des centrales nucléaires considérablement retardé à cause du confinement.

En 2020, il a été nécessaire d’acheter de l’électricité aux pays voisins pour continuer à fournir du courant ! Forcément, ces événements ont des conséquences sur la facture des consommateurs.

La hausse du tarif de l’électricité jusqu’en 2030

Selon une étude du comité prospective de la Commission de régulation de l’Énergie, plusieurs hypothèses se profilent en ce qui concerne l’évolution du secteur de l’énergie durant les prochaines années. Les appareils électriques sont certes moins gourmands en énergie par rapport aux anciens, mais la croissance démographique, mêlée à l’augmentation du nombre de véhicules électriques, nécessitera des besoins en électricité exponentiels.

En parallèle, une étude de l’Union Française de l’Électricité prévoit d’ici 2030 une augmentation du tarif de l’électricité de plus de 50%. Plus inquiétant encore, une commission d’enquête du Sénat met en avant que le prix de l’électricité serait sous-estimé, et que le coût des filières nucléaires serait en fait bien plus élevé qu’annoncé. Cette même commission d’enquête recommande le soutien des moyens d’économies d’énergie des ménages ainsi que la préparation à la transition énergétique.

Réduire ses factures ? Préparer l’avenir

L’augmentation continuelle semble inévitable, car toutes les études s’accordent à dire que le prix de l’électricité ne pourra que grimper à l’avenir. Heureusement, dans cet horizon qui apparaît bien maussade, des solutions existent pour réduire vos factures.

Parmi elles, investir dans des appareils électriques à faible consommation d’énergie semble être intéressant. Mais la solution la plus pertinente, c’est sans aucun doute d’embrasser la transition énergétique et de produire votre propre électricité.

En ce sens, l’acquisition et l’installation de panneaux solaires vous permettront d’envisager l’avenir plus sereinement, sans plus vous inquiéter d’une quelconque hausse des tarifs.

Panneau solaire