Un expert du solaire à votre écoute ? 03 59 26 06 05

Alors que la transition verte n’a jamais été aussi urgente, la pandémie mondiale de la Covid 19 impacte de façon catastrophique les prix ainsi que les disponibilités de certaines matières premières indispensables à la création des composants essentiels des panneaux solaires. Quels sont les effets de cette pénurie sur l’industrie solaire ? Quels impacts faut-il craindre pour les professionnels et les particuliers qui souhaitent s’équiper de panneaux photovoltaïques ? Milliot Green fait le point avec vous sur cette situation.

Polysilicium, des tarifs qui ne cessent d’augmenter

Aussi appelé Silicium Polycristallin, ce composant est très utilisé dans la confection de circuits intégrés, de processeurs, mais c’est aussi l’un des composants indispensables de nos panneaux photovoltaïques. Le principal fournisseur de ce précieux composant : La Chine.

Malheureusement, la Chine subit actuellement une crise énergétique qui complique considérablement le travail du secteur du solaire (mais aussi ceux de la technologie, de l’automobile, du jouet et du solaire.) Le pays a beaucoup de mal à combler son besoin en électricité et en gaz, mais a aussi été contraint de réduire ses émissions démesurées de CO2. Résultat, la Chine a imposé des restrictions très fortes en termes de consommation d’énergie, pouvant aller jusqu’à 90 %, que ce soit pour les particuliers ou les entreprises.

Conséquence pour le Silicium, les usines locales qui le produisent fonctionnent à très faible régime, c’est le cas notamment dans la province de Yunnan (dans le sud-ouest de la Chine). Il en résulte une pénurie et par extension, une flambée du prix du Silicium. En octobre 2021, on notait une augmentation de 300 % de son prix par rapport à août.

silicium

Impact du Covid sur le secteur photovoltaïque

Forcément, si le prix de Silicium Polycristallin augmente, le prix des panneaux solaires augmente aussi. Et la crise sanitaire ne vient pas améliorer les choses.

La production de tous les secteurs a été touchée violemment par la pandémie. Ainsi, en plus du Silicium, se sont aussi les prix de l’argent, du cuivre, du verre, de l’EVA, de l’aluminium et d’autres matières premières qui ont explosé. Ainsi, de gros fournisseurs mondiaux d’ondulations, comme GoodWe, ou encore Growatt, ont augmenté leurs prix de 10 à 15 %.

Aussi, la crise touche même le secteur du transport. Si bien que même l’acheminement des panneaux solaires d’un pays à un autre est devenu plus onéreux en l’espace de quelques mois.

Vous souhaitez passer à l’énergie solaire? Contacter un de nos experts dès maintenant!

Une tendance positive, freinée par les crises

Ces pénuries et ces augmentations de tarifs liées aux crises récentes, et plus précisément à la pandémie de Covid-19 viennent mettre un sérieux coup de frein à une dynamique pourtant très positive amorcée les années précédentes.

En effet, le coût de l’accès aux énergies solaires n’avait jusqu’alors fait que baisser et s’en trouvait donc plus accessible. En juin 2021, l’Irena, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables, faisait état d’une baisse du coût de l’électricité de 85 % en 10 ans pour le solaire photovoltaïque, à une échelle industrielle. Elle ajoutait même que ces mêmes énergies renouvelables étaient la source d’électricité la moins chère !

Forcément, les récentes augmentations ne sont pas des bonnes nouvelles pour les professionnels du secteur, pour les consommateurs, et pour l’environnement. Nous ne pouvons qu’espérer voir de nouveau l’offre et la demande s’équilibrer une fois ces crises derrière nous. 

Energie solaire